Star navire Onze


Star navire OnzeDescription Du Jeu

Star navire Onze, Star navire Onze jeux, Jeux de Star navire Onze en ligne, Jeux de Star navire Onze gratuits en ligne

C’est Ia pIus foireuse excuse jamais entendue. Navré pour le retard. Le film commence dans minutes. C’est bon, on va juste Iouper Ies bandes annonces. Oui, mais je veux du pop-corn. Dès qu’on y sera, t’iras en chercher pour Chris. Avec un Pepsi ? Très bien. Un Pepsi et un Icee pour moi. Panaché. Le rouge méIangé avec Ie bIeu. Et des Twizzlers. Les comics ont tout faux. Pas besoin de traumatisme, de rayons ou d’anneau pour faire un super-héros. Il suffit d’avoir le parfait dosage d’optimisme et de naîveté. T’es absoIument géniaI ! Vas-y, envoie ! ENTRETEMPS jeux Papa, j’ai peur. Voyons, Mindy, tu es une grande fille maintenant. ça fera maI ? Mon enfant, juste une seconde. La baIIe d’un revoIver file à plus de jeux km/h. A une distance aussi rapprochée, Ie choc te fera tomber mais ça fera comme un coup de poing. J’aime pas ça. ça va aIIer, ma poupée. AIors ? ça fait pas si maI. C’est rigoIo, non ? Tu sais maintenant. Tu n’auras pas peur si un camé te braque. J’aurais pas eu peur. Bravo ! Lève-toi. Deux autres et on rentre. Encore ? Si on va au BowIing en rentrant. Au BowIing ? Avec une glace après. D’accord, deux autres balles. Pas de grimaces, de pleurnicheries et ça marche, mademoiseIIe. Oui ! Je prendrai un hot fudge sundae. Bon choix, poupée ! Tu sais ce que tu veux pour ton anniversaire ? Un petit chien ? Un chien ? Tout mignon, tout bouclé. Et Ia collection de poupées Bratz. Je déconne, papa. Je veux un couteau Benchmade modèIe . Mon enfant ! Tu me fais toujours marcher. Tu sais quoi ? Tu en auras deux. Deux ? Un Balisong, deux BaIisong. T’auras ça. “Le verre façonné et la forme du mouIe. “Observé par Ies observateurs “très, très bas, “et moi, la plus abattue des femmes jeux ” Pour être franc, il n’y eut pas grand-chose à défendre au début. Malgré ça, ma nouvelle vocation me prenait du temps. Merde ! C’est de la préparation. Mais si pour vous, c’est du déIire, j’aurais du mal à objecter. En tout cas, je ne m’étais jamais senti aussi bien. Merde ! D’accord, j’en n’étais qu’aux bêta tests. Mais c’était un début.


Commentaires