Mignon Pan Toasted Sandwich Au Brie


Mignon Pan Toasted Sandwich Au BrieDescription Du Jeu

Mignon Pan Toasted Sandwich Au Brie, Mignon Pan Toasted Sandwich Au Brie jeux, Jeux de Mignon Pan Toasted Sandwich Au Brie en ligne, Jeux de Mignon Pan Toasted Sandwich Au Brie gratuits en ligne

à Paris pour voir Bricard. Bricard ! Pas le ministre quand même ! Ben ! Si Monsieur ! Il copiait toutes ses versions latines sur moi, il me doit bien ça. Tu sais ce que c’est qu’une version latine ! Oh ben ! je m’en doute ! Demain matin j’appelle le préfet, Et ta protégée, n’aura, je t’assure aucun ennui avec l’administration. Et ben, je te remercie pour elle. Ah! si l’on m’avait dit qu’un jour. Nous nous retrouverions pour mettre une fille dans le droit chemin. en ce qui te concerne, ça me paraît une juste compensation, non ! C’est pourtant vrai, que nous avons couru tous les deux. Et maintenant les liaisons de mes collaborateurs me choquent. La vertu a grandi avec mon tour de taille. Je ne vois plus la femme qu’en tant que suffragette. Et toi que deviens-tu ? rien. Vertueux ? Même pas. Alcoolique, paillard et surtout de plus en plus anarchique. D’habitude ça s’arrange avec l’âge, tout ça. Qu’est-ce que tu veux, le physique a vieilli mais à l’intérieur, je me sens monstrueusement jeune. Pourquoi monstrueusement ? Ben, parce que quand on a une vieille carcasse comme la mienne, on doit être indulgent, j’y arrive pas ! Ah ! toi comme je te vois là, tu ne penses rien de bon du gouvernement ! Je suis venu pour demander un service, je suis pas venu pour t’engueuler. Ne t’en fais pas ! Avec le général, j’ai l’habitude ! Allez vas y Vas y quoi ! Ce que je vais te dire, tu le sais comme moi. La France d’aujourd’hui, c’est l’espéranto. voitures allemandes, bonnes espagnoles, ministre maltais, notre tiers provisionnel s’envole en fumée atomique, et puis pendant ce temps-là, la Bretagne redevient carolingienne, vous foutez des généraux en taule mais vous en fabriquez d’autres. Il n’y a pas d’autoroutes mais on fait trop des voitures. non crois-moi, va, il y a eu la grande peste de l’an , mais, tu vas voir la grande merde de l’an ! Ne te gênes plus ! ah dis donc, c’est toi, qui l’a voulu ! Ah vous êtes bien tous les mêmes. Vous, les quarante millions d’individus des Français, vous habitez le pays le plus beau du monde.


Commentaires