La Cuisson À La Frénésie: Crème Glacée


La Cuisson À La Frénésie: Crème GlacéeDescription Du Jeu

La Cuisson À La Frénésie: Crème Glacée, La Cuisson À La Frénésie: Crème Glacée jeux, Jeux de La Cuisson À La Frénésie: Crème Glacée en ligne, Jeux de La Cuisson À La Frénésie: Crème Glacée gratuits en ligne

La Cuisson À La Frénésie: Crème Glacée Méfiezvous d’eux!S’il arrivait quelque chose, ce serait trop tard!On sait tirer à l’arquebuse. C’est pourquoi vous devez rester ici. Les humains sont plus dangereux que les dieux de la forêt. Quand on aura tué le DieuCerf, on y verra clair. Si la Cour reçoit la tête du DieuCerf, seronsnous tranquilles ? Il faudra peutêtre se battre contre les arquebusiers aussi. On ne peut compter sur les hommes. Tenez bon!Ne vous inquiétez pas pour Madame. Je la protégerai. Si seulement c’était vrai ! Quoi ? Dommage que tu ne sois pas femme!Tu as mal ? Si tu sautais dans le vide, tout serait réglé. Quand tu recouvreras tes forces, la tache se déchaînera. Il me semble avoir dormi des jours. J’ai un vague souvenir de San me veillant. J’espérais que tu gémirais à voix haute. J’aurais pu te dévorer. Quelle belle forêt!Okkoto n’a pas encore chargé ? Retourne dans ton trou, gamin. Tu ne peux pas entendre le cri de la forêt dévastée par la harde de sangliers. Moi, je reste ici à l’écoute de ce cri et de la dégradation de mon corps, dans l’attente de cette femme, rêvant de l’instant où je broierai sa tête entre mes crocs. Moro, les humains et la forêt ne peuventils cohabiter ? Ne peuton rien faire ? Les humains se rassemblent. Leur feu viendra bientôt jusqu’ici. Et San ? Vous allez l’emmener avec vous ? En bon humain, tu ne penses qu’à toimême!San est fille de notre tribu. Vivant de la forêt, elle mourra avec elle. Libérezla. C’est une humaine. Silence, gamin ! Tu veux son malheur ? Je l’ai recueillie toute petite quand des humains prédateurs l’ont jetée pour mieux fuir. Elle ne peut être ni humaine ni louve. Ma pauvre petite fille, si vilaine et si mignonne jeux Peuxtu la sauver ? Je ne sais pas, mais on peut vivre ensemble. Comment ça ? Tu combattras les humains avec elle ? Non. Pas question d’augmenter la haine. Gamin, tu ne peux plus rien faire. Tu mourras bientôt, dévoré par la tache. Pars dès que l’aube se lèvera. Tu peux marcher ? Merci. Grâce à toi et au DieuCerf. Yakkul, je t’ai donné du souci. Mes jambes sont si faibles!Tout est trop calme.Contrôle: Mouse.


Commentaires