Fée Slacking Le temps


Fée Slacking Le tempsDescription Du Jeu

Fée Slacking Le temps, Fée Slacking Le temps jeux, Jeux de Fée Slacking Le temps en ligne, Jeux de Fée Slacking Le temps gratuits en ligne

Vous souvenez de sa voix au téléphone. Un couple, c’est plus compliqué que ça ! Pourtant quand on s’aime ! s’aimait ! C’est pas une solution, c’est un problème. Moi je trouve pas Si un jour j’aimais vraiment, je demanderais rien de plus. on croit ça ! Et puis, ce n’est pas vrai du tout ! Pour vivre en paix avec un homme, il faut le rendre heureux. Peut-être qu’il ne faudrait pas l’aimer. Comment pouvez-vous dire ça ? Je dis ça, parce que je l’aime. Je comprends pas. Il y a que la vie qui puisse vous faire comprendre. La vie à deux. La guerre de Trente Ans. Remarquer, ça peut-être très beau la guerre. Je vous trouve très belle. Moi aussi. Vous n’aurez pas peur, toute seule. Qu’est-ce que vous voulez qu’il m’arrive ? de toute façon, il y a les chiens. Allez, Guéreau . Tu ne manges pas ? J’ai pas faim ! Tu ne bois pas? Aussi curieux que ça puisse te paraître, je n’ai pas soif. Eh bien moi je bois . Eh bien ! bois ! Je crois que je commence à être légèrement bourrée, comme tu dis ! Ce soir, je sors, je sors de chez moi. Je sors de moi même, je prends la cuite de ma vie. J’aime bien t’entendre parler de cette façon-là. Comment peux-tu dire ça ! Il y a dix ans que je me tais. Oh tu sais, ma grande, moi aussi je suis enfermé dans le grand silence. parce que l’alcool rendait toute maladie, c’est une mauvaise habitude. On boit un verre, deux verres pour oublier son angoisse, et puis total, on plonge dedans. Il y a une chose que je voudrais toujours savoir, pourquoi as-tu commencé. je ne sais pas ! parce que je m’emmerdais, pourtant, j’avais aucune raison de m’emmerder. Et j’ai peut-être bu aussi à cause de jeux à la monotonie de notre vie, du gosse qu’on n’a pas pu avoir, enfin tout ce qu’on a raté ensemble. Mais dans tout ça, j’ai des circonstances atténuantes jeux Parce que, tu sais, dans le fond, hein, je crois que je suis dingue ! En somme, tu as désespéré de nous. Oui. Et bien ! moi, jamais. Oh ! tu sais bien, moi aussi, j’ai souvent senti que tout était raté ! Mais en ce qui te concerne, je ne suis jamais lasse de guetter


Commentaires