D’Été, Super Barbecue


D’Été, Super BarbecueDescription Du Jeu

D’Été, Super Barbecue, D’Été, Super Barbecue jeux, Jeux de D’Été, Super Barbecue en ligne, Jeux de D’Été, Super Barbecue gratuits en ligne

! Je suis fier de toi. Bien joué, les gars. Super. Super, ouais ! C’est pour toi, mon frère. Purée. Joyeux anniversaire. JOYEUX ANNIVERSAIRE, BEN ! Cris de joie Je pensais que vous aviez oublié. Oublier alors que c’est peut-être le dernier ? T’es vraiment con. On frappe. Police ! Ouvrez ! C’est quoi, ça ? C’est les keufs, il faut se barrer. Calmez-vous. Mains sur la bite. Quoi ? Cris de joie Joyeux anniversaire, enfoiré. *Musique entraînante N’oublie pas, c’est psychologique. Psychologique. Dégage. Mais on peut, j’ai payé Ë Prends les perruques, on sort. Psychologique. Maintenant, on doit blanchir l’argent. On refilera pas de l’argent sale. T’as une idée ? Pas encore. Ça ne saurait tarder. On frappe à la porte. Chut jeux -Encore une stripteaseuse C’est pour moi, ce coup-ci. Ta gueule. On essaie d’ouvrir la porte. Ouvre la porte et recule. Ouvre la porte doucement et recule. Doucement, doucement. Fais voir ta main. Viens avec moi. J’ai bouclé le quartier. Bougez pas ou c’est lui qui prend. T’inquiète pas, frérot. Recule. Ferme la porte. Bien. Je suis là, petit frère. T’inquiète pas. Putain ! Les autres y sont pour rien. J’ai tout organisé tout seul. Qu’est-ce que vous voulez ? Déjà, je veux ton flingue. Quel flingue ? Le jouet en plastique que t’as dans le dos. Qui vous dit que c’est un jouet ? Eh ben, vas-y, tire. OK. Mais on en a d’autres, et des vrais. Et dés téléphones prépayés tracés en min. Amateurs. On vous rend fous depuis des semaines, on passe aux infos, à la radio, sur Internet. Faire de nous des amateurs, c’est pas flatteur pour vous. Je vais vous arrêter, Léo. C’est pas pour nous, tout ça. T’es pas un bandit. T’es juste un con. Mais t’es un con sympa et populaire. Les mômes se rasent tous la tête. Ce sera quoi, après ? Tu vas leur proposer de braquer aussi ? Sur Facebook, t’es peut-être grand, mais pour moi, t’existes pas. T’allais faire quoi ? Blanchir l’argent ? T’as des contacts dans le grand banditisme ? Arrête tant qu’il est temps. Vous m’arrêtez ou vous discutez ? Ta gueule. Demain, h, au commissariat avec le blé


Commentaires