De la Super bonne bouffe


De la Super bonne bouffeDescription Du Jeu

De la Super bonne bouffe, De la Super bonne bouffe jeux, Jeux de De la Super bonne bouffe en ligne, Jeux de De la Super bonne bouffe gratuits en ligne

Ne commence pas à m’emmerder avec ça. Quai de la fosse, c’est fini une bonne fois pour toutes, tu as compris ! Pour toi oui, et pour les pour voisins, ça fait que commencer. Aujourd’hui, tu t’en fous, mais dans un an, on verra la tête que tu feras. Dans un an, tu seras la mère de mon môme. On ne va pas venir me souffler sur les moustaches. T’es bagarreur. non pourquoi ? T’aimes ça ! j’ai horreur ! Les bagarreurs et les don Juan, c’est pas des hommes ! Et moi je suis un homme? Oui. à quoi tu vois ça! Au courage que t’as de m’épouser tous les hommes qui m’ont parlé d’eux, ils n’ont jamais eu le courage d’aller jusqu’au bout de leur amour. Toi tu l’as, c’est formidable. C’est facile. Non Tu vas te fâcher avec toute ta famille et cela fait de la peine. Je le sais. écoute, le mariage, ça se joue à deux, jusqu’à preuve du contraire. N’y mêlant pas cinquante personnes. Demain matin, puisque c’est ton père, je te l’ai déjà dit. je mets la chemise et la cravate et je vais parler au vieux. Et puis c’est marre Et s’il dit non. Je lui dis merde comme on a déjà dit à beaucoup de pères. alors, dis-lui merde gentiment Je te promets. Je vais m’entraîner dès ce soir. Je t’admire de pouvoir rire. moi, j’ai le trac, ça va faire du joli, quand il va savoir que je suis enceinte. Eh bien il fera comme tous les pères. Il gueulera comme un veau, et dans un an il sera ravi. Vous, à force de picoler pour pas que je picole. Vous allez être plus poivre que moi, hein ? Votre foie est de bonne composition Brassac, mais il finira par se fâcher Sale Cirrhose, priez pour nous à l’heure de la mort parfumée des ivrognes. Oh ! elle n’a rien de parfumer leur mort. Je crois bien qu’ils ont plus peur de la mort, que les autres. Vous vivez dans un pays de planteurs, Prelac et vous n’avez rien compris à l’alcool. Vous croyez quand devient fou parce qu’on boit. Alors que c’est tout le contraire, on boit parce qu’on est fou Tiens, mets-en nous une autre là ! Veux-tu que je te dise Maurice, Tolstoï c’est un connard. Ah oui ? Résurrection ? Pff, c’est du bidon !


Commentaires