Chef De Classe Mondiale: Gros France


Chef De Classe Mondiale: Gros FranceDescription Du Jeu

Chef De Classe Mondiale: Gros France, Chef De Classe Mondiale: Gros France jeux, Jeux de Chef De Classe Mondiale: Gros France en ligne, Jeux de Chef De Classe Mondiale: Gros France gratuits en ligne

Comment faire autrement ? J’ai la plus jolie et la plus gentille des femmes. Comment remercier Dieu, notre créateur Jeux le créateur de l’humanité Jeux pour toutes les années de bonheur dont il m’a comblé ? Et pour le fils si bien élevé qu’il a bien voulu me donner, Bibiana ? Si poli, si obéissant Jeux Tu es si bon, Cruz. Et toi tu es si mignonne, Bibiana. Viens ! Tu sais quoi, Bibianita ? Je t’aime plus aujourd’hui qu’il y a ans. Et dans ans, je t’aimerai ans de plus. Allons, Cruz Jeux Que je sois foudroyé Jeux et avalé par la terre si ce n’est pas la vérité ! Merci, Cruz, merci. C’est moi qui te remercie. Et si je t’ai fait souffrir à cause du vilain caractère Jeux dont Dieu m’a affublé Jeux je t’en demande pardon. Je ne te mérite pas, Bibiana. Je ne te mérite pas. Tu dis des bêtises. Quand ma mère est morte Jeux je ne croyais pas qu’il y eut au monde Jeux une autre femme comme elle. Je me trompais il y avait toi. Ça doit être elle qui, de là haut, t’a envoyée à moi Jeux pour me consoler, pour que je te donne l’amour Jeux que je ne pouvais plus lui donner. On voit que t’as gagné au jeu ! De quoi je me mêle ? Je ne jouerai plus, promis. Je vais changer ! Je vais changer, Bibiana, tu verras. Ecoute-moi bien je te le jure. Cruz Treviño Martínez de la Garza sera l’homme idéal ! Pas pour les autres, car c’est déjà le cas Jeux mais pour toi qui le connais e Jeux t qui l’aimes en dépit de tout. Taisez-vous, votre fils est là. C’est aussi votre fils. Le nôtre. Viens ici, fils. Oui, papa. Laureano est là, il a apporté Jeux Le son pour les porcs Jeux Non, papa, les graines Jeux Ah oui, le maís. Non, papa, les haricots. C’est pareil ! Allons-y. Je veux savoir comment vont mes affaires. Laureano est un bon intendant, mais Jeux on n’est jamais aussi bien servi que Jeux Et mon chapeau ? Pousse-toi. Oui, papa. Alors, tu vois ? Tu vois comme il est bon ? Et c’est grâce à toi. Et à toi, maman. Tiens, ça n’a pas été nécessaire. Et voilà un autre bonheur. Deux bonheurs le même jour. Qu’est-ce que tu as encore fait, Agustina ?


Commentaires