Bruschetta à la Tomate et au Basilic 2


Bruschetta à la Tomate et au Basilic 2Description Du Jeu

Bruschetta à la Tomate et au Basilic 2, Bruschetta à la Tomate et au Basilic 2 jeux, Jeux de Bruschetta à la Tomate et au Basilic 2 en ligne, Jeux de Bruschetta à la Tomate et au Basilic 2 gratuits en ligne

Bruschetta à la Tomate et au Basilic 2 C’était quoi, ça? Il travaille pour Victor Racine. Et alors? Victor Racine a tué mon partenaire. Il s’appelait Ike. Ike Thornton. Nous étions partenaires à la e circonscription. Nous nous occupions du grand banditisme. Victor Racine était notre cible. Mais un jour, Ike n’est pas venu au boulot. Il avait disparu. Pour aggraver les choses, les types des Affaires Internes sont venus poser toutes sortes de questions insinuant qu’Ike bossait pour Racine. C’était des conneries. Deux jours plus tard, des gosses ont trouvé la voiture d’Ike sur la digue. Trouée de balles, les sièges couverts de sang. L’œuvre de professionnels. Mais on n’a pas pu incriminer Racine. On n’a jamais retrouvé le corps d’Ike. Le dossier a été fermé après coup. J’ai été transféré ici. Mais je sais une chose, c’est que si Fred Cana a un coffrefort, c’est qu’il garde quelque chose pour Racine. Et il ne s’agit pas de timbres. Il veut se venger. Ça se comprend. À première vue, je dirais que Racine a fait tuer Finch pour l’avoir volé. Ça explique qu’on l’ait torturé. Pour qu’il dénonce son partenaire. Quoiqu’ils aient pu voler dans ce coffrefort, Racine veut le récupérer à tout prix. Oui, mais comment atil pu coincer Finch? Peutêtre qu’il a reconnu le parfum exquis de Brut. Racine est du genre à avoir ses sources. Vous soupçonnez notre philatéliste d’avoir agi pour Racine? Oui, mais on a appelé. Il a des témoins qui corroborent ses allées et venues. Évidemment. Nous n’avons pas de preuves. Nous avons le rapport de la Police Technique et Scientifique. La voiture a été nettoyée à fond. À part celles de Finch et de sa femme, il n’y a pas d’empreintes. Et on n’a toujours pas identifié ce symbole métallique. En attendant, notre philatéliste a un alibi, et nous n’avons pas de preuves. Alors, quelle est la prochaine étape? On s’adresse à la vraie victime du cambriolage. M. Victor Racine. Très direct. J’aime votre style. Vous croyez que c’est le genre à révéler le contenu du coffre et confesser le meurtre du voleur? Laisseznous faire, Castle.


Commentaires